Edito de Julien Aubert : Partir pour ses idées

Edito : Partir pour ses idées

Ce matin, le Journal du Dimanche titre sur le fait que Jean Castex accepte la main tendue de Renaud Muselier et retire la liste LREM en Paca, en précisant que la tête de liste, Madame Cluzel, et des députés seront présents sur la liste.

Le chef du gouvernement a ajouté : “Cette union va bien au-delà d’accords d’appareils, c’est un exemple de la recomposition politique.”

Ces propos sont lourds de conséquences.

Mardi prochain, Renaud Muselier viendra présenter en comité stratégique des LR -dont je fais partie – sa position, puis la CNI tranchera. Je souhaite une clarification définitive.

J’ai expliqué depuis plusieurs mois qu’il était indispensable que LR soit très clair avec LREM, bien avant les municipales, et que cette ambiguïté nous fragiliserait pour les cantonales et les régionales. Nous y sommes.

Si cet accord devait être acté, il signerait la fin des Républicains comme parti d’opposition à Macron. Il ne serait pas seulement un accord à portée régionale mais bien une expérience à portée nationale. Je fais partie de ceux qui ne veulent pas d’une réélection de Macron en 2022 mais qui estiment que Marine Le Pen n’est pas la solution.

J’appelle tous ceux qui veulent résister à me rejoindre à www.oserlafrance.fr.

Je serai donc attentif à la réponse de Renaud Muselier à cette demande d’OPA, et si elle devait se concrétiser, ne partirai pas comme tête de liste régionale en Vaucluse, sans solliciter d’autre mandat. Les électeurs en ont assez d’élus qui défendent leur fauteuil plutôt que leurs idées.

Je conserverai alors mon seul mandat de député, et c’est bien le peuple et lui seul qui jugera en 2022 de me l’enlever ou non.

Parution du livret noir d’Oser la France sur la souveraineté de la France

Le Comité scientifique d’Oser la France est fier de publier son livret noir sur la souveraineté de la France. Fruit de neuf mois de travail, ce livret aborde les différentes composantes de la souveraineté : il en dresse le constat, en relève les dysfonctionnements et propose des solutions.

Les axes principaux sont les suivants :
  • En finir avec ce que nous appelons “l’âge du Juge-Roi” : il faut réaffirmer la place de notre Constitution et mettre fin à la primauté des traités communautaires sur l’ordre juridique national.
    • Passer de la “Start-up Nation” à une terre d’usines : il faut retrouver une stratégie industrielle gaullienne en reconsacrant l’industrie dans notre pays. Cela passerait notamment par la recréation d’un grand inistère de l’Industrie ou encore l’instauration d’un principe de préférence nationale systématique dans les règles de la commande publique.
    • Amorcer la décolonisation de la France en matière numérique : il est temps de proposer “une certaine idée numérique de la France” car la dépendance a un coût. Cela passerait entre autre par le rapatriement des données françaises sur le sol national ou encore par l’initiative, avec d’autres pays voisins, de bâtir un concurrent d’Amazon.
    • Retrouver notre rayonnement militaire : cela passe inéluctablement par l’enrayement du déclin de notre outil militaire. En ce sens, les accords bilatéraux constructifs devront être privilégiés avec nos voisins afin de conférer à la France le leadership de l’Europe en matière de défense.
    • Faire de la France un pays à haute valeur ajoutée alimentaire : il faut libérer nos agriculteurs des traités de libre-échange les mettant en concurrence déloyale. Il faut susciter une agriculture d’entreprises artisanales pour contribuer au maillage économique de la ruralité française.
    • Retrouver une certaine indépendance économique : il faut refuser de doter l’Union européenne de la capacité à lever l’impôt. Aussi, il est impératif de protéger la souveraineté des Etats dans la négociation des traités commerciaux en mettant fin à la compétence exclusive de l’Union européenne en matière commerciale.
    • Produire sur notre sol de quoi subvenir à nos besoins sanitaires : la crise de la Covid-19 a révélé les désastres que causait notre dépendance en la matière. Il est nécessaire, entre autres, de faire voter la représentation nationale sur une liste de médicaments considérés nécessaires à notre autonomie sanitaire.

       

      Pour télécharger le livret noir, il vous suffit d’inscrire votre adresse e-mail dans le formulaire ci-dessous. Vous recevrez ensuite un message comportant un lien d’accès au livret noir.

    S'inscrire pour télécharger le livret noir :

    * Champ obligatoire
    Conformément à la loi « informatique et libertés » du 06/01/1978 modifiée et au RGPD du 27 avril 2016, vous bénéficiez d’un droit d’accès, de modification, de portabilité, de suppression et d’opposition au traitement de vos données. Pour exercer ces droits, veuillez adresser un e-mail à contact@oserlafrance.fr ou un courrier à Oser la France – 84 avenue de la République – 75011 Paris.

    Résultats de l’enquête sur l’élection présidentielle de 2022

    Du 18 au 23 octobre dernier, Julien Aubert, député LR de Vaucluse et président d’Oser la France a organisé une grande enquête intitulée sur l’élection présidentielle de 2022 auprès de sympathisants de droite.

    Au total, ce sont plus de 16 000 personnes qui ont favorablement reçu cette démarche en acceptant de répondre aux questions qui leur étaient posées autour de différents thèmes.

    Pour plus de clarté, il convient de préciser que certaines questions étant à choix multiples, il est compréhensible que la somme des pourcentages n’atteigne pas toujours 100%.

    ==> Lire les résultats de l’enquête

    Julien Aubert : “On dresse bien les brebis en faisant aboyer le patou”

    TRIBUNE. Le député Les Républicains du Vaucluse Julien Aubert dénonce la stratégie sanitaire française, fondée sur la peur selon lui

    Voici la tribune du député LR du Vaucluse Julien Aubert : “Toute la stratégie sanitaire de la France tient en un mot : le confinement. C’est un modèle de prévision de la mortalité de la pandémie, élaboré par l’Imperial College au Royaume-Uni, qui a conduit le conseil scientifique puis le gouvernement à décréter la mise à l’arrêt du pays, faute d’avoir pu fournir des masques et des tests aux Français en nombre suffisant. Aujourd’hui, il est complexe d’évaluer le bénéfice, en termes de vies sauvées, de ce modèle de lutte contre la pandémie, par rapport à des pays qui ont fait des choix différents, tant les évaluations sont contradictoires et incomplètes. En revanche, ce qui est incontestable est que son coût économique sera extrêmement lourd. 

    Retrouvez l’intégralité de l’article :
    https://www.lejdd.fr/Politique/le-depute-lr-julien-aubert-sur-le-confinement-on-dresse-bien-les-brebis-en-faisant-aboyer-le-patou-3970915?Echobox=1590514874#utm_medium=Social&xtor=CS1-3&utm_source=Facebook

    « Etre courtois sur la forme et extrêmement durs sur le fond »

    📢 Interview ➡️ Dans Libération, face aux tenants d’une certaine mesure à l’égard du gouvernement, Julien Aubert défend une stratégie plus frontale.

    “Enfin, on parle beaucoup d’Etat «stratège», mais trop peu de régalien, de souveraineté. Avant de débattre d’économie, il faut déjà retrouver les instruments du politique. En matière économique, le gaullisme est d’abord un pragmatisme. Son grand principe, c’est que le politique domine.”

    L’article dans son intégralité 👇
    https://www.liberation.fr/politiques/2020/05/12/julien-aubert-lr-etre-courtois-sur-la-forme-et-extremement-durs-sur-le-fond_1788131